Madiba, the musical en Australie et Nouvelle-Zélande

Après plusieurs semaines de répétitions, le public australien découvre enfin la comédie musicale « Madiba », écrite par Jean-Pierre Hadida et Alicia Sebrien, sur une mise en scène originale de Pierre-Yves Duchesne. Ce 4 octobre se lèvera le rideau du Comedy Theatre de Melbourne pour l’ « Opening night ».

Après le Comédia et l’Olympia à Paris, Madiba débute une tournée en Australie et en Nouvelle-Zélande, qui passera par Syndey, Canberra, Perth, Adelaide, Auckland, Wellington et Christchurch jusqu’en février 2019. Cette version internationale est produite par Neil Crocker et The Pestige Presents.

En Australie pour les besoins de la production, Pierre Yves Duchesne a été épaulé par Johan Nus (chorégraphies) et le metteur en scène résident Dennis Watkins. La troupe est composée de David Denis (le narrateur), Perci Moeketsi (Nelson Mandela), Ruva Ngwenya (Winnie Mandela), Blake Erickson (Peter Van Lenden), Tim Omaji (Sam Onotou), Tarisai Vushe (Sandy Xulu), Barry Conrad (William Xulu) et Madeline Perrone (Helena Van Leden), parmi les rôles principaux.

« Madiba le Musical est construit comme un carnet de croquis dessinés par Will, jeune artiste victime de l’Apartheid. Le spectacle est un regard, une vision de l’artiste qu’il est, qu’il devient, qui s’exprime et qui dessine ce monde qui le rejette et qu’il a presque appris à accepter », expliquent Jean-Pierre Hadida et Alicia Sebrien. Sur scène, du massacre de Sharpeville jusqu’au soulèvement de Soweto, des années de prison jusqu’à la « Nation Arc-en-ciel », Madiba raconte en musique et en danse l’Histoire de l’Afrique du Sud, des années 1950 à la fin de l’Apartheid, au travers des regards de Sam, Peter, Helena et bien sûr Will.

« Parce que la vision du monde de Nelson Mandela était résolument tournée vers l’avenir, la mise en scène de Madiba doit regarder vers la modernité. Sans jamais basculer dans le contemporain intellectuel et sans âme, les voix et la musique s’appuieront sur un dispositif central original, partageant l’espace en deux niveaux, dont l’un est réservé à « Madiba » et la temporalité, l’autre aux messages et aux personnages illustrant le récit raconté », détaille Pierre-Yves Duchesne. Le metteur en scène ajoute : « Les nouvelles technologies développées sont au service d’une histoire qui ne tourne le dos ni au passé, ni au présent. De cette toile de fond jailliront les émotions véhiculées par les interprètes, les images d’un monde où la question d’égalité reste souvent sans réponse, celles du combat d’un homme au destin hors norme. Le public est ainsi convié à un spectacle total, mariant le chant, la danse, la musique et les images, dans lequel les trois notions du temps s’entrechoqueront, hier, aujourd’hui et demain. »

Plus d’informations sur https://madibamusical.com.au/ 

Pour retournez aux actualités de Pierre-Yves Duchesne, cliquez ici